Des hommes et des/oeuvres

La solitude monacale. Le temps qui passe en un lieu de silence et de réflexion. Ils vivent reclus, et passeront des heures dans leur méditation introspective. La stase en contre-point du monde moderne si enclin aux excès de vitesse.

Aucun visiteur impénitent ne troublera en ce sanctuaire ces serviteurs désœuvrés.

La mini-série de photos ici

Publicités

Une réflexion sur “Des hommes et des/oeuvres

  1. Pingback: MAC LYON : Firman et Droguet, (ré)création avant les vacances | toniolibero

Les commentaires sont fermés.