museomix, le musée à l’heure du 3.0

Du 8 au 10 novembre, six musées répartis entre la France, l’Angleterre et le Québec, vont accueillir des visites concoctées par une foule de visiteurs qui vont découvrir les angles sous un angle différent dans le cadre de la 3e édition des Museomix. En effet le numérique y prendra ses quartiers le temps d’installations innovantes concoctées par une série de bidouilleurs culturo-techno-pédago-geeks avec l’objectif de donner une nouvelle façon de scénographier les parcours et les oeuvres. Bienvenue dans les musées 2.0 et 3.0 avec Vincent Achille, concepteur/réalisateur web, jeux vidéo et robotique. Et museomixeur.

et la pierre séculaire rencontra l’iPad (source : museomix)

Museomix, c’est quoi le concept ?

Le texte officiel issu du site museomix.org est le suivant : pendant trois jours, les participants co-créent et testent de nouvelles façons d’approcher les expositions. Nous réunissons des professionnels de musées, des acteurs de l’innovation et du monde numérique, des amateurs d’art et de sciences, et autres passionnés d’éducation et de culture. Cette communauté mixe ses points de vues et concrétise ses idées autours d’un modèle de musée dont la vision est :

  • plus ouvert et inclusif, où chacun peut trouver « sa » place,
  • en réseau et connecté avec diverses communautés de visiteurs en ligne et sur place,
  • un laboratoire vivant qui évolue avec ses utilisateurs.

Ma vision : des équipes de 7 personnes avec différents profils vont créer sur 3 jours un prototype d’une installation qui a pour but de remixer le musée dans lequel se déroule museomix.

Je suis visiteur lambda dans un museomix, je tombe sur quoi, concrètement ?

Des prototypes d’installation muséographique. Le plus simple c’est un exemple : l’animation d’une stèle épigraphique romaine l’année dernière (proto qui a été acheté et installée de manière pérenne dans le musée gallo-romain de Lyon) !

«  »Faites parler la pierre » (source : museomix)

Comment ça s’organise, une team museomix ?

Dans chaque équipe on a un codeur, un graphiste, un communicant, un expert de contenus, un médiateur culturel et designer d’interaction, un responsable fabrication et une personne du musée. Les museomixeurs qui ont des idées pitchent leurs projets et à l’aide d’une carte bingo avec une place pour chaque profil, remplissent leur carte avec les noms des membres de l’équipe. Dès que l’équipe est au complet, « Bingo! » et l’équipe peut commencer à travailler.

Ça fait quelques années que les opérations museomix ont lieu, l’avenir s’annonce comment et où ?

La première édition était en 2011 au Musée des Arts Décoratifs à Paris, la deuxième édition en 2012 a eu lieu au Musée Gallo-Romain de Lyon. Cette année c’est dans 6 musées différents : le Musée Dauphinois de Grenoble, Le Louvre-Lens, le musée historique de la ville de Nantes, les Arts Décoratifs à Paris (eh oui ils en redemandent), Le musée des civilisation à Québec (Canada) et le musée Ironbridge à Shropshire (Angleterre). Pour 2014, ça s’annonce très bien vu le nombre de candidatures reçues pour Grenoble (150 pour 48 places) on a des pistes en Amérique du sud et en Asie mais c’est encore trop tôt pour en parler ! 😉

MUSEOMIX

8, 9, 10 novembre 2013

infos sur le site internet, toute la manifestation est à suivre sur Twitter (@museomix) et Flickr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s