Almodovar, Prix du Festival Lumière 2014 : movie-da à Lyon

Dur de relancer la machine après la dynamite Tarantino qui a enflammé le Festival Lumière 2013. Et pourtant l’édition 2014 s’annonce savoureuse avec des rétrospectives dont on salive d’avance (Sautet, Capra) et un Prix Lumiere 2014 pour Almodovar. Bande-annonce (et livetweet à revivre sur Storify ici).

 

2014-06-Lumiere2014-07

2014-06-Lumiere2014-01Ce 19 juin, le Hangar des Frères Lumière était plein à craquer pour la présentation de l’édition 2014 du festival Lumière (6e du nom) à Lyon, organisé par l’Institut Lumière. Thierry Frémaux (directeur de l’IL et délégué général du festival de Cannes) a encore emballé la foule avec un stand up dont on a pris l’habitude depuis quelques années maintenant. Il se savait attendu au tournant suite à la venue de Tarantino l’an dernier qui restera dans les annales, il a pris le contre-pied parfait pour le Prix 2014 : après le cinéma néo-classique de QT, place au coloré et vivant cinéma ibérique de Pedro Almodovar. Le chantre de la moveda viendra accompagné de Penelope Cruz (l’une de ses muses avec Rossy de Palma) et de sa filmographie riche d’une vingtaine de long-métrages (Attache-moi !Parle avec elleLes Amants passagers). Il présentera une sélection personnelle de films qui rendront probablement hommage à un cinéma espagnol qui a bien rebondi depuis Don Luis Buñuel, grâce à des réalisateurs comme Bigas Luna, Alejandro Amenábar ou l’énorme et iconoclaste Álex de la Iglesia. À lui seul, Pedro assure à cette édition beaucoup d’émotion, entre rires et larmes.

2014-06-Lumiere2014-09

2014-06-Lumiere2014-10En contrepoint là encore bien senti, la grande rétrospective sera dédiée au cinéaste Claude Sautet, disparu en 2000. L’un des réalisateurs les plus mésestimés sera donc mis à l’honneur, et on espère que cette réputation de cinéaste bourgeois sera enfin dépassée pour reconnaître l’extrême sensibilité d’âme qui transpire de films comme Les Choses de la vie (dont la scène de l’accident de voiture inspira John Woo dans son esthétique des ralentis), Un cœur en hiverUn mauvais fils ou Vincent, François, Paul… et les autres. Revoir Michel Piccoli, Romy Schneider ou Patrick Dewaere réciter des partitions souvent co-écrites avec Jean-Loup Dabadie devraient aisément aider Sautet à enfin occuper la place qu’il mérite au Panthéon du cinéma français.

Les moments forts (sélection) :

2014-06-FestLum-00

  • une invitation à Ted Kotcheff, qui viendra présenter trois de ses films dont le mythique Rambo,
  • un focus sur Ida Lupino, actrice pour Fritz Lang ou Raoul Walsh et première femme réalisatrice à Hollywood
  • un hommage à Coluche acteur, de Banzaï à Tchao Pantin en passant par l’Aile ou la cuisse ou Inspecteur Labavure.

2014-06-Lumiere2014-05

Isabella Rossellini viendra présenter le Rosselini Project, destiné à restaurer les films de son père et figure du néo-réalisme italien Roberto Rossellini. Ce sera aussi l’occasion de découvrir ses réalisations, dont les décalés Green Porno sur la sexualité des insectes illustrée en costumes.

2014-06-Lumiere2014-11Ceux que les sièges en bois de la Halle Tony-Garnier n’auront pas achevé de douleur fondementale pourront se tordre d’angoisse pour une grande nuit Alien, en présence de Sigourney Weaver et Jean-Pierre Jeunet. L’occasion de revoir Alien 3, réalisé en 1992 par un David Fincher alors à peine trentenaire et déjà maître des huis-clos auto-destructeurs.

On est aussi très curieux de la section Plaisirs coupables avec des films sous-côtés comme Showgirl de Paul Verhoeven (souvenez-vous, le réalisateur hollandais qui a flingué le mythe américain et sa carrière US avec Starship Troopers) ou Mes meilleurs copains de Jean-Marie Poiré.

Le patrimoine : le marché du film classique

Le marché du film classique est reconduit cette année, accompagné d’une sélection de documentaires sur le cinéma en partenariat avec la SCAM. Bertrand Tavernier présentera une Master Class intitulée Mon voyage dans le cinéma français, dans le cadre de son travail actuel sur l’histoire du cinéma.

Autres curiosités : Axel Brücker qui lègue près de 20 000 bandes annonces à l’institut Lumière pour le projet Trailer Museum, la Warner qui dépose 800 copies, un hommage à Patrick Brion, inénarrable voix du Cinéma de Minuit sur France 3 et bien connu des cinéphiles insomniaques, et la présence de l’inventeur du DVD Warren Liberfab, ancien responsable vidéo à la Warner. Un hommage sera rendu à Henri Langlois, sans qui la Cinémathèque Française n’aurait peut-être pas vu le jour.

La musiiiique

Catherine Frot reprendra Boby Lapointe, en amorce des différents ciné-concerts dédiés au passage du muet au parlant (période 1929-1932). L’invité d’honneur de cette section musicale sera Michel Legrand, connu pour ses compositions musicales pour les films de Jacques Demy, mais qui a aussi collaboré avec Henri Verneuil, Jean-Luc Godard ou Clint Eastwood.

En parallèle

On retrouvera cette année encore le village, au cœur du parc Lumière, ou les soirées « the place to be » à la Plateforme sur les berges du Rhône, les rencontres dans les médiathèques. La Galerie de l’Institut Lumière située rue de l’arbre sec (Lyon 1e) accueillera une intéressante exposition photo issue des archives du Progrès.

 2014-06-Lumiere2014-06

Le Festival se déploiera sur tout le territoire, de nombreuses séances et rencontres sont programmées dans quasiment toues les salles de la Ville (réseaux UGC et Pathé) et les salles Art et Essai du GRAC. Thierry Frémaux a même parlé de séances en milieux pénitentiaire (à la Maison d’arrêt de Lyon-Corbas) et hospitalier (Hôpital Femme Mère Enfant de Bron).

Après une édition 2013 historique, cette édition 2014 réussit à se renouveler et à promettre du lourd pour les cinéphiles amateurs et avertis. Le cinéma n’est définitivement pas mort, et il renaît chaque année à Lyon !

La bande-annonce officielle :

Programme complet : Festival Lumière 2014, du 13 au 19 octobre 2014 à Lyon et périphérie

2014-06-Lumiere2014-08

MAJ du 3 juillet 2014 : ajout de la vidéo de la bande-annonce d’Almodovar, Prix Lumière 2014.
MAJ octobre 2014 : liens vers le site du festival et vers l’article sur l’expo des photos du Progrès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s