Tour de France 2014 : dans les coulisses des espaces presse

L’édition 2014 du Tour de France proposait une étape d’arrivée à St Etienne le 17 juillet, après s’être arrêté à Lyon l’an passé. L’organisation logistique d’un tel événement est gigantesque, impliquant des centaines de personnes au quotidien. Parmi lesquels les médias de presse écrite, radio, photographes ou télévision, et les techniciens qui permettent à un tel événement de pouvoir être diffusé dans le monde entier (le personnel réseau Orange, en l’occurrence). Focus sur cette infrastructure réseau mise à disposition pour les 2 000 accrédités presse de la grande boucle.

Sur le Tour de France, le podium de l'étape du jour est prêt dès le matin

Sur le Tour de France, le podium de l’étape du jour est prêt dès le matin

[pour revivre le livetweet et plein de photos de cette journée dans les coulisses du Tour, rendez-vous sur mon Storify. Au menu, des photos du podium au matin, la rencontre avec Laurent Jalabert, la visite du plateau du Vélo Club de France Télévision, ou de la cabine de photo finish. Enjoy !]

Rendez-vous était donné à 10h30 à l’espace presse du Tour, situé à l’arrivée de cette étape Bourg-en-Bresse-St Etienne, à l’invitation de l’opérateur Orange, pour une journée chargée. Sur le site, des allures de fête foraine avec des camions et des caméras partout, des kilomètres de câbles au sol. Et malgré une arrivée prévue à 17h30, une ambiance de fourmilière sans temps mort. On s’affaire pour que tout soit prêt à temps.

La zone presse, installée au Zénith de St Etienne lors de l'étape du Tour de France. Au total, 2 000 journalistes sont accrédités.

La zone presse, installée au Zénith de St Etienne lors de l’étape du Tour de France. Au total, 2 000 journalistes sont accrédités.

Accueillis par Benjamin Dooze, communicant Orange sur le Tour, nous visitons la zone presse, qui a investi le Zénith de St Etienne. Cet espace réservé à la presse écrite dispose d’un réseau wifi dédié (et payant) et de prises éthernet. Par contrat, Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur du Tour, demande à Orange d’équiper le lieu pour qu’entre 300 et 450 journalistes puissent se connecter à internet, sur un créneau quotidien 11h-23h. Pari relevé haut la main : les bornes wifi peuvent gérer jusqu’à 1 000 connexions simultanées, et le réseau filaire (LAN) est en fibre optique (une connexion cuivre est prête en cas de problème), pour l’envoi des photos accompagnant les articles. Sans oublier un équipement PABX pour la téléphonie. Confortable. Et l’étape stéphanoise a un avantage : on n’est pas dans une tente presse en rase campagne, offerte à la pluie, au froid ou à la canicule, comme ça arrive parfois.

Les antennes wifi de la zone presse du Tour de France, qui peuvent supporter jusqu'à 1 000 connexions simultanées.

Les antennes wifi de la zone presse du Tour de France, qui peuvent supporter jusqu’à 1 000 connexions simultanées.

Les tarifs du wifi fourni par Orange aux journalistes de presse écrite sur le Tour de France 2014

Les tarifs du wifi fourni par Orange aux journalistes de presse écrite sur le Tour de France 2014

Dans la salle, des écrans géants retransmettent la course en direct. En fin d’étape, ces mêmes écrans diffuseront l’interview protocolaire du maillot jaune et du vainqueur d’étape, ainsi que les réactions à chaud des porteurs de maillots, afin que les plumitifs qui ont plus difficilement accès aux coureurs que les journalistes télé et radio puissent faire des premiers papiers convenables. L’info intéressante est que ces interviews sont réalisées par les services techniques d’Orange, qui se retrouve de fait producteur et fournisseur de contenus et plus seulement partenaire technique.

En zone presse, la presse écrite suit le Tour de France sur des écrans géants.

En zone presse, la presse écrite suit le Tour de France sur des écrans géants.

Pour la presse radio, un car-studio est installé avec vue sur l’arrivée du Tour, où se mêlent différentes nationalités de micros, donnant à cet espace tout en longueur un côté « auberge espagnole » très amusant !

Situé à la ligne d'arrivée, le camion-régie des commentateurs radio qui commentent le Tour de France.

Situé sur la ligne d’arrivée, le camion-régie des journalistes radio qui commentent le Tour de France.

Les équipes de Radio France qui couvrent le Tour de France.

Les équipes de Radio France qui couvrent le Tour de France.

Enfin, les télévisions (une quarantaine sont présentes) ont aussi leur place. Mais seulement en terme de flux réservé sur le réseau car les télévisions utilisent principalement les images du Tour réalisées par France Télévision via cinq caméras-motos et deux caméras-hélicoptères pendant la course. Les images propres à chaque chaîne sont des plateaux comme « Vélo Club » de FT, ou des sets improvisés et rudimentaires, installés là où on pourra.

le camion-régie de France Télévision qui accueille le plateau de "Vélo Club" pendant le Tour de France

le camion-régie de France Télévision qui accueille le plateau de « Vélo Club » pendant le Tour de France

Aux étapes du Tour de France, un des plateaux télé improvisés d'une chaîne étrangère.

Aux étapes du Tour de France, un des plateaux télé improvisés d’une chaîne étrangère.

Les photographes professionnels ont leur car dédié équipé en très haut débit. S’y côtoient l’AFP (représentée par Jeff Pachoud, à gauche sur la photo), Associated Press, Reuters…

Dans le camion équipé en haut-débit réservé aux photo-journalistes qui couvrent le Tour de France.

Dans le camion équipé en haut-débit réservé aux photo-journalistes qui couvrent le Tour de France.

Ce car des photo-journalistes est le back up des deux camions fournissant le réseau du Tour, en cas de panne. Un réseau installé et désinstallé quotidiennement par une cinquantaine de techniciens Orange sous la houlette de Henry Terreaux, directeur des équipes techniques d’Orange Events et habitué des gros événements : son équipe couvre environ 600 événements par an (Festival de Cannes, Coupe du Monde de Rugby, Roland Garros, G8 et G20…). Ce quinqua n’a pas l’air particulièrement stressé à l’idée d’être celui qui a la responsabilité de la diffusion des images du Tour. Il déploie chaque jour deux lignes en fibre optique Gigabit (soit un débit de 1 Go en entrée et en sortie) à chaque étape d’arrivée : une ligne pour le flux des images du Tour réalisées par France télévision et l’autre ligne pour toute la presse. Une capacité de débit pas vraiment surestimée, car 70 à 80 % de la bande passante est occupée… Pour se donner une idée de la capacité réseau déployée, le directeur régional Centre-Est Olivier Faure précisait que pour l’étape d’Oyonnax qui avait lieu la veille, l’équivalent du réseau existant de la ville avait été déployé pour l’arrivée.

Décor de fête foraine avec tous les camions techniques des médias qui couvrent le Tour de France

Décor de fête foraine avec tous les camions techniques des médias qui couvrent le Tour de France

Pour que le réseau Orange diffuse les images du Tour, Henry Terreaux pose sur tout le parcours des points d’accès réseau (une trentaine par jour, 750 au total sur la compétition). Parfois les étapes sont prévues dans des zones en sous-capacité pour l’infrastructure nécessaire (comprendre : en pleine campagne), il fait donc partie des privilégiés qui ont connaissance des tracés deux voire trois années en amont, afin de faire équiper la localité-étape en très haut débit (souvent en fibre optique) dans l’intervalle.

Une partie des équipements réseau du camion Orange dédié à la zone presse

Une partie des équipements réseau du camion Orange dédié à la zone presse

Les techniciens Orange supervisent en temps réel la qualité et le débit utilisé par les différents médias du Tour de France.

Les techniciens Orange supervisent en temps réel la qualité et le débit utilisé par les différents médias du Tour de France.

Le coût de cette logistique annoncé par Orange : 1 million d’euros. Une facture qui leur fait justifier le coût du wifi et d’autres prestations aux médias. Mais au-delà de ces considérations financières – et sans oublier qu’ASO n’a rien d’une organisation philanthropique – on a aussi assisté à des remerciements chaleureux et sincères à ces techniciens de l’ombre de la part de journalistes qui, grâce à eux, ont pu couvrir l’un des plus gros événements sportifs planétaires avec la Coupe du Monde de football et les Jeux Olympiques. Une gigantesque machine, mais heureusement encore de l’humain.

[retrouvez d’autres coulisses du Tour sur mon Storify]

Publicités

2 réflexions sur “Tour de France 2014 : dans les coulisses des espaces presse

  1. Pingback: Une journée dans les coulisses technologiques du Tour de France | Avec ou Sans Contact

  2. Pingback: Dans les coulisses techniques du Tour de France #TDF2017 | toniolibero

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s