Après Charlie Hebdo : pourquoi je blogue

Plus de 300 000 personnes dans les rues à Lyon. Et plus de 3 millions dans une France qui est devenue, pour une journée, le pays des Droits de l’Homme et celui de la liberté d’expression. Sans oublier toutes les manifestations internationales qui ont eu lieu depuis ce funeste mercredi 7 janvier 2015. Au-delà de Charlie Hebdo, c’est le droit de s’exprimer librement qui a parcouru le monde. Un combat jamais gagné d’avance.

2015-01-blog-01
Pourquoi est-ce que je l’ouvre à tort et à travers ? Pourquoi est-ce que je pose sur ce blog mes photos ? Pourquoi est-ce que Twitter est mon défouloir préféré ? Pourquoi mes amis Facebook en ont marre de se faire flooder par mes partages d’articles divers ? Tout simplement parce que j’ai la possibilité culturelle et technique de le faire. Je me considère blogueur sur ce simple postulat : je tiens techniquement un blog. Je vis dans une démocratie où la liberté d’expression est globalement respectée. Et la loi fait son boulot, en cas de débordement.

Pour rappel, en ce début 2015, entre autres :

Et je ne parle même pas des artistes censurés.

Je ne suis pas journaliste. Je ne suis pas payé pour écrire mes billets. Mon blog, c’est ma maison, j’écris quand je veux et ce que je veux. Parce que j’en ai la possibilité. Je suis un enfant de marchands de journaux, la presse m’a toujours entouré. De la presse d’actualité de droite, de gauche, sportive, scientifique. Tout. Écrire est un prolongement naturel de mon histoire personnelle. Et c’est devenu un besoin vital au fil de l’exercice.

Je serais donc un peu énervé si on m’interdisait de le faire.

"Charlie Héros", l'édition lyonnaise de Charlie Hebdo, tirée à 8 000 exemplaires pour la marche du 11 janvier 2015. Vous pouvez le visionner en cliquant ici.

« Charlie Héros », l’édition lyonnaise de Charlie Hebdo, tirée à 8 000 exemplaires pour la marche du 11 janvier 2015.
Vous pouvez le visionner en cliquant ici.


Un copain journaliste s’est insurgé que la profession, parfois, n’usait pas assez de cette liberté d’expression
. Journaliste au XXIe siècle, quand on n’est pas pigiste-précaire, c’est très souvent faire partie d’une rédaction qui appartient à un grand groupe bancaire, média ou financier (le Crédit Mutuel détient Le Progrès, le Figaro appartient au groupe Dassault, etc.). Sans compter les pressions politiques directes ou indirectes (l’achat d’espace publicitaire par les collectivités peut parfois être un bon levier de pression en cas d’enquête gênante).
L’avènement du web et des recettes publicitaires qui vont avec peuvent accentuer cette auto-censure parmi les journalistes, à un moment de l’histoire où l’avenir des médias, fortement lié au web, est très flou et loin d’être encore rentable.
Donjipez a rappelé à juste titre, que la liberté d’expression ne s’use que quand on s’en sert. Espérons que la profession tirera de bonnes résolutions du douloureux électrochoc Charlie.

2015-01-blog-02
Aujourd’hui, il était important de montrer que la presse existe, et de rappeler son rôle d’information et de critique du monde. Il est aussi important que des médias moins traditionnels comme La Rotative et les copains de 37degrés à Tours, comme Rue89Lyon ou Rebellyon à Lyon.

Je regrette juste que dans le Rhône, au milieu de mille blogueurs culinaire ou mode, on soit si peu de blogueurs d’opinion, de culture, d’actualité, d’information (subjective, on est sur un blog, faut pas déconner) comme les copains de tout bord parmi lesquels Bembelly, Sam, Thibaud, Donjipez, WhoCares, LittleCelt ou Romain. Ce n’est pas toujours simple, on vous l’accorde, on n’est pas toujours d’accord et parfois même on s’engueule. Mais c’est tellement libérateur. Et citoyen, d’utiliser ce droit de s’exprimer. Car il faut montrer à ceux qui n’y ont pas droit qu’elle existe bien, cette liberté, et l’entretenir coûte que coûte.

Quitte à dire des conneries, mais c’est vraiment pas le plus important.

2015-01-blog-05

Advertisements

11 réflexions sur “Après Charlie Hebdo : pourquoi je blogue

  1. Oui! Bloguer c’est notre coup de crayon, On exprime ainsi notre Liberté. Le billet de blog c’est l’expression artistique de notre opinion, l’illustration avec de notre pensée…

    #BlogueurNousSommesCharlie

  2. Bravo pour ce texte, ce n’est pas évident en ce moment, mais il faut effectivement continuer à s’exprimer, ici ou ailleurs. Et si on est pas d’accord sur tout, c’est justement ce qui fait avancer le débat et la réflexion

  3. Pingback: T’as vu quoi ? #94

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s