Queyranne, listes et PS : pourquoi ça coince ? #Regionales2015

Alors que le 6 décembre 2015, 1e tour du scrutin des régionales 2015 se profile, la campagne de Jean-Jack Queyranne (candidat PS) en Auvergne-Rhône-Alpes décolle mollement, attirant plus les projecteurs sur les coulisses que sur le contenu des programmes. L’épisode marquant fut le retrait des listiers encartés PS de la liste de la Métropole.

2015-09-JJQMais résumer cet événement à un énième clash des barons entre le président sortant et le clan Collomb ne serait-il pas réducteur ? Le mystère sur certaines listes pourtant soumises au vote militant est-il révélateur d’une stratégie de campagne qui irriterait jusqu’à Solferino ?

Retour en arrière : au printemps 2015, les listes pour les régionales sont soumises au vote des militants du Conseil Fédéral de la fédération du Rhône. Y seront débattues notamment les listes de la Métropole et du nouveau Rhône.
Première surprise : les listes sont rejetées par le conseil fédéral. Il faut un renvoi à la commission électorale pour être réordonnancées et validées pour mise au vote militant.
Deuxième surprise : Florence Perrin, la candidate officielle de JJQ pour la liste du Rhône est défaite par Jules Joassard, proche de Benoît Hamon.

Soumettre les listes aux militants est inscrit dans les règles du PS. Les respecter un peu moins.
Depuis, JJQ a négocié un rapprochement avec le PRG, et affiche une règle simple : le moins possible de représentants de partis aux postes éligibles, et la part belle à la société civile. Avec peut-être un calcul en tête : face au risque de défaite et sans accord avec les autres alliés traditionnels de gauche (EELV, le PC et le Front de Gauche ayant décliné les propositions ou ne l’ayant pas du tout envisagée), le choix de mettre aux places éligibles des personnes qui seront redevables, et ne s’opposeront pas à sa nomination de chef de l’opposition du groupe socialistes et apparentés.
Rappelons que sur son site de campagne, l’équipe de JJQ fustige l’éthique affichée de Wauquiez.

2015-10-JJQ-PS

Par ailleurs, JJQ semblerait répéter à ses équipes de campagne que le PS serait un astre mort, et qu’une disjonction entre le parti et lui serait nécessaire. Autre postulat de stratégie de campagne : seul le candidat star compte (lui, donc), et que seules importent ses interventions médiatiques. La quête de l’image, qui expliquent peut-être la présence de Gwendal Peizerat sur les listes ou de Najat Vallaud-Belkacem à la tête de son comité de soutien. ou la présence annoncée de Manuel Valls pour le dernier meeting de campagne.
Après tout, les ego surdimensionnés, dans le coin, on a l’habitude.

2015-09-JJQ-pdt

Cette stratégie expliquerait le courroux de Solférino : JJQ demande le financement par le PS de la campagne (les banques rechignant un peu à prêter des fonds à un candidat qui va fêter ses 70 bougies le 2 novembre), mais se montre peu arrangeant sur les constitutions des listes (on ne reviendra pas sur l’épisode Boudaoud, maintenue contre vents et marées en 2e position sur la liste métropole, puis progressivement rétrogradée à la 6e place pour faire place aux sociétés civiles). Ceci expliquerait aussi le retrait des co-listiers PS.

2015-10-JJQ-PS-Joassard

Jules Joassard

N’oublions pas la liste du Rhône : la tête de liste remportée par Jules Joassard, déjà malmené par le passé sur les listes de diverses échéances électorales par un Collomb qui goûte peu l’aile gauche du PS, se voit menacée en coulisse, Le Progrès évoquant déjà en septembre des discussions entre Jean-Jack Queyranne et Bernard Chaverot, conseiller général, maire de Montrottier. Les militants qui ont fait la démarche de s’exprimer sur les listes apprécieront.

Conséquence de ces manœuvres, sur le terrain les militants ne se bousculent pas pour faire campagne et ne se précipiteront pas forcément pour renouveler leur adhésion après être si peu considérés.

Et cela entretient l’image d’un Rhône en terre des égos entre le baron JJQ et le méta-baron Collomb. Dans leurs stratégies propres, Ceux-ci se retrouveront au moins sur un point commun : leur goût partagé de ne pas vouloir préparer leur succession. « Après moi, le déluge ».

2015-08-regionales-queyranne

MAJ 28/10/2015 : on apprend dans la presse que J. Joassard et d’autres candidats quittent le navire de cette campagne régionale. : chez Lyonmag et Rue89Lyon. L’info était sortie initialement par Le Progrès (article en zone abonnés).

MAJ 02/11/2015 : Jules Joassard s’entretient avec Paul Terra de Lyon Capitale à propos des listes (vous ne trouvez pas que les fauteuils ont tendance à engoncer les protagonistes ?)

Publicités

6 réflexions sur “Queyranne, listes et PS : pourquoi ça coince ? #Regionales2015

  1. Pingback: Logorrhée (politique): «Qui veut noyer Filoche, l’accuse de -honte de la famille (PS)-». Réponse … | Extimités (politiques)…

  2. Comme Jules ne s’est jamais présenté à Lyon (il milite et est élu dans le nouveau rhône donc ni à Lyon ni même dans la métropole), il n’a donc pas eu à souffrir d’être rétrogradé sur des listes municipales par Collomb. Tu as le droit d’avoir tes opinions anti Collomb mais pour le coup faut peut être éviter de lui faire porter le chapeau pour n’importe quoi.

  3. Pingback: Résultats des #Régionales2015: L. Jospin avait démissionné pour beaucoup moins que ça… | Extimités (politiques)…

  4. Pingback: #Regionales2015 sur Twitter : Rhône-Alpes-Auvergne, JJQ et Solférino | toniolibero

  5. Pingback: #EnMarche la «Méthode #FN»? Quand #Collomb prive @ChTaubira & E.Plenel de Salle à #Lyon. – Extimités (politiques)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s