De quoi le « oui » à une Primaire par le PS est-elle le « non » ?

C’est fait ! Samedi 9 avril 2016, le conseil national du PS s’est réuni à Paris pour décider à l’unanimité du principe d’une primaire à gauche. L’aile Hollandiste du parti clamait pourtant que le Président en place était le candidat unique-naturel, au mépris des statuts qui comportaient pourtant la mention du choix du candidat par cette première étape élective ouverte à toute la gauche.
Les primaires enfin actées par le PS, rassurant ? Pas vraiment.

2016-04-Primaires-PS-01

1) Si François Hollande se présente aux primaires, fera-t-il face à d’autres candidats PS ?

Rien de moins sûr, les modalités seront déterminées ultérieurement. Et la tête du parti n’est pas favorable à d’autres candidatures internes. Un premier statu quo sur le postulat de départ.

2016-04-Primaires-PS-03

2) Le PS joue-t-il le jeu démocratique à gauche, en acceptant ces primaires ? Et face à qui ?

On peut penser que les stratèges de Solférino, manœuvrant pour que Hollande soit le seul candidat, ont mesuré aussi le risque faible de perdre face à d’autres candidats, tant les autres chefs des partis de gauche ne sont pas en position de force : EELV éclaté avec une Cécile Duflot isolée et les dissidences de Jean-Vincent Placé et consort, le Front de Gauche qui n’a pas concrétisé son union depuis 2012 et qui a vu Mélenchon déjà se positionner en solo pour 2017, un PRG bien sage qui se rangera aux côtés du PS sans faire d’ombre… Le pari est donc tout à fait jouable, quand l’enjeu est surtout d’arriver au 2e tour des présidentielles et bénéficier du vote citoyen face à Marine Le Pen que tous les sondages voient passer le 1e tour.

2016-04-Primaires-PS-04

3) Si un autre candidat que François Hollande remporte la primaire, le PS le financera-t-il et le soutiendra-t-il ?

Là encore, on peut en douter. Mais c’est de bonne guerre, car EELV ou le PC ne souhaitent pas que François Hollande soit le candidat de la gauche. Au regard du bilan 2012-2017 et les orientations libérales du gouvernement Valls-Macron, il leur sera difficile de jouer le jeu de primaires et de se comporter en mauvais perdants si le PS l’emporte. Cette perspective sera l’un des arguments du Parti Socialiste pour leur faire porter le chapeau de l’échec de ces primaires, dont les autres partis commencent déjà à prendre une distance de sécurité pour ne pas se retrouver pris dans ce piège de la communication.
Notons que le JDD sort un sondage Ipsos dans son édition du 10 avril, dans lequel 8 français sur 10 ne souhaitent pas une candidature de François Hollande. Ce n’est pas le premier dans le genre, et c’est peut-être ce qui incite le PC ou EELV à continuer à œuvrer malgré tout pour cette primaire.

2016-04-Primaires-PS-05

4) Les primaires, quelle participation peut-on en attendre ?

Bonne question. Depuis 2012, les taux de participation des électeurs sont en berne, avec des chiffres catastrophiques pour toutes les élections partielles qui ont eu lieu entre temps. Le déchirement de la gauche devrait mobiliser les militants, là où les primaires de 2011 avaient marqué l’expression de tous les citoyens qui rejetaient le quinquennat Sarkozy. Mais même chez les militants, le moral n’est pas au top, les sections se vident dans toute la France. Pour ces primaires, on peut donc s’attendre principalement à une explosion des ventes de carte de pêche.

2016-04-Primaires-PS-02

Bref, tout est en place pour un fiasco de ces primaires (si elles ont lieu), alors que les citoyens sont de plus en plus sensibles à des consultations directes. Combien de fois a-t-on entendu parler de la démocratie participative ? Apparemment celle-ci s’arrête à un périmètre local, pour les décideurs.
Pour la gauche comme pour la droite, les primaires en vue de 2017 s’avèrent être un sacré chemin de croix, et la démocratie basée sur la consultation populaire n’en sort pas grandie. Pendant ce temps, dans le monde réel, les Nuits Debout continuent de remplir l’espace public…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s