Dans les coulisses techniques du Tour de France #TDF2017

Le Tour de France, on connait tous : les coureurs, le public en fusion au bord des routes, la sieste estivale devant la télévision… Pour un tel événement, ce ne sont pas moins de 4500 personnes qui composent la caravane du Tour, dont de nombreux médias ou encore les techniciens qui permettent la retransmission des images par les caméras embarquées en moto sur tout le long de l’étape. Voyage en coulisses dans la zone technique de l’arrivée de la 9e étape de ce Tour 2017, à Chambéry.

Rendez-vous était donné à midi, dans la moiteur chambérienne de ce dimanche 9 juillet. Une vue sur l’arrivée : pas très large, le long du quai des Allobroges. Une arrivée étroite, qui s’explique par le programme du jour : une étape de montagne, avec trois cols hors catégorie que sont le col de la Biche, le Grand Colombier et le Mont du Chat. Peu de risques que le peloton arrive serré.


Certaines caravanes publicitaires sont déjà en action. Ici, la voiture Vittel, qui rafraichit le public (on a attendu en vain la voiture Ricard).


On se fraye comme on peut un passage entre les 150 camions entassés dans la zone technique, et on croise François Belay, l’un des quatre speakers du Tour. Il a la particularité de ne respirer qu’une fois toutes les douze minutes entre deux flots de parole ininterrompus.


Devant et derrière François Belay, au sol, deux lignes noires : elles aident le chronopole et la direction du Tour à prononcer le classement en cas d’arrivée serrée, en réagissant aux transpondeurs des vélos des coureurs.


Pour définir ce classement final, on trouve deux autres dispositifs, dont les caméras Tissot (20 000 images/secondes) qui seront fort utiles à l’arrivée de cette étape pour départager Uran et Barguil.


Direction la zone de presse, à quelques centaines de mètres de l’arrivée :


Avec une capacité d’accueil de 450 journalistes, la salle se compose d’écrans TV pour suivre la course, et d’une caméra qui permettra aux journalistes de poser leurs questions au vainqueur de l’étape et au maillot jaune lors de l’interview protocolaire, en mode visioconférence. Plutôt pratique quand le camion visio de cette interview garé près de l’arrivée n’a qu’une capacité d’une vingtaine de places et que la zone de presse n’est pas toujours à proximité : pour l’étape de la Planche des Belles Filles, ils étaient distants… de 28 km !
Les médias sur le Tour, ce sont environ 80 radios, 100 télévisions, et une cinquantaine d’agence de presse et photo. Rien que ça.

(NDLA : en comparaison de la grille de tarifs de 2014 qu’on avait pu consulter, seul le tarif mensuel a évolué depuis, passant quand même de 270€ il y a 3 ans à 390€)

Passage ensuite au car à étage des commentateurs audiovisuels, qui borde l’arrivée : en bas, 20 places pour les télévisions. Idem en haut pour les radios. Une rumeur court que le commentateur radio colombien qui couvre le Tour a été installé hors de ce car, en raison de ses envolées sonores passionnées.


Dans cette zone technique, on croise de nombreux camions médias, dont le plateau du Vélo Club de France Télévision, diffuseur officiel du Tour.


Proche de la zone d’arrivée, une grue vertigineuse. Avec une caméra de surveillance HD 360° (vigipirate oblige), et des antennes satellites. C’est à ces antennes que les images des caméras-moto de France Télévision sont transmises.


Plus en détail : les caméras-moto transmettent les images à un hélicoptère. Qui les transmet soit directement aux antennes de la grue d’arrivée, soit à un avion en survol à 3000 pieds d’altitude qui se chargera de les envoyer à l’antenne de grue. Ces images sont enfin récupérées par la régie de France Télévision, qui les met à disposition des autres chaines télé du monde entier. L’opérateur telecom Orange, partenaire technique du Tour depuis 40 ans, se charge de cette partie technique :

Ce boulot d’assurer les transmissions et de fournir du réseau à toute la caravane, c’est celui d’Henri Terreaux, responsable technique événementiel chez Orange et qui suit le Tour depuis 20 ans. Son équipe, composée d’une quarantaine de techniciens (et une dizaine de techniciens locaux en renfort), monte et démonte chaque jour 500 lignes  réseau pour les besoins du 3e événement sportif mondial.


Pour cela, 3 camions qui sont de véritables centraux réseau et téléphone déportés :

  • un camion dédié à l’espace presse
  • un camion régie du réseau sur la course (acheminement des images de France Télévision, points intermédiaires, direction de la course, etc.)
  • un camion régie de secours, qui sert aux photojournalistes (AFP, Reuters, etc.) et aux photographes de course pour le traitement et l’envoi de leurs fichiers volumineux


Le réseau du Tour est composé de 2G/3G/4G, de wifi et de fibre 1 Gb. Le cuivre tend à disparaitre, l’avenir étant au tout numérique et un débit fibre de 10 Gb (GPON).


Henri Terreaux fait partie des rares personnes qui ont connaissance du parcours plusieurs mois avant l’annonce du parcours officiel, parfois même de certaines étapes de l’édition qui interviendra deux ans plus tard. Les antennes 4G installées de manière permanente ou les kilomètres de fibre tirée en amont du parcours du Tour, participent à l’équipement haut-débit du territoire.
Dans la zone technique, au sol, ce sont aussi une multitude de câbles… à remplacer si un camion roule dessus, par exemple. Henry Terreaux estime la perte de câbles à 30%, chaque année.


Pour les équipes Orange, chaque jour est une étape de montagne, où il faut construire puis démonter une architecture réseau. Les camions partiront autour de 23h vers l’arrivée d’étape suivante. Le Tour est un marathon permanent pour Henri Terreaux, mais « le Tour de France est un cirque, qui ne peut tenir qu’avec des valeurs humaines de solidarité, d’entraide entre les corps de métier. On est une grande famille. Le Tour, ça se vit avec le cœur« .

Du cœur, certes, mais aussi de l’expérience et du sang-froid : la branche événementielle Orange s’occupe aussi du Festival de Cannes, de Roland-Garros,  de la COP21 ou du G20…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s