Médias web : le pure player d’investigation Mediacités valide son 2e crowdfunding

En fin d’année 2017, Mediacités a ouvert en crowdfunding une partie de son capital. Objectif rempli pour le pure player d’investigation multiville qui va pouvoir sereinement accompagner sa croissance tout en soignant un lien que les fondateurs souhaitent fort avec leurs lecteurs.

2018-05-Mediacites_stairs

DR Mediacités

Médiacités et le crowdfunding, une histoire qui marche : début 2017, le site d’investigation multivilles Mediacités avait déjà sollicité avec succès le public via la plateforme Ulule à hauteur de 25 000€ pour pouvoir s’installer à Nantes, Toulouse et Lyon après un premier lancement prometteur à Lille en décembre 2016.

Bis repetita fin 2017, avec une campagne d’une autre ampleur car il s’agissait de réunir 350 000 €, cette fois avec la plateforme de crowdfunding Happy Capital. Objectif une nouvelle fois rempli grâce à des petits et des plus gros actionnaires, et même dépassé car le montant récolté au cours de cette levée de fonds a atteint plus de 400 000 €.

2017-05-MediaCietesLyon_14

Bidule, mascotte de Mediacités, version Lyon ( DR Mediacités)

Ce qui a motivé ces ambitions révisées à la hausse, pour cette 2e campagne de financement participatif ?

  • Un bilan flatteur après un an et demi d’existence :
    • 2 millions de pages vues sur le site et plus de 350 000 visiteurs uniques,
    • 10 000 abonnés à la newsletter,
    • 1 700 abonnés, avec un important taux de renouvellement de l’abonnement
  • la volonté de rester indépendant, et de continuer à associer les lecteurs du titre

3 ans de tranquillité… pour continuer à se développer

Pour Nicolas Barriquand, rédacteur en chef de Mediacités Lyon, cette somme va permettre à Mediacités de continuer à se développer avec sérénité. Cette cagnotte ne couvrira pas tous les frais budgétés sur les trois ans à venir mais sera investie dans l’éditorial (et les frais de couverture juridique, annoncés à 12 000 € annuels par le big boss Jacques Trentesaux lors d’une récente rencontre avec les lecteurs). Fidèle à sa ligne initiale, Mediacités mise sur du rédactionnel qualitatif, ce dont on ne peut que se réjouir.

Trois années de calme relatif mais bienvenu, car « ça prend du temps de convaincre, de donner envie de lire puis de s’abonner », comme l’explique Nicolas Barriquand. Et dans la fragile économie des médias, le temps est un luxe. Mais la rédaction est optimiste : le nombre d’abonnés continue de croître, lentement mais sûrement, bien aidé par la mise en lumière dont a bénéficié le pure player après les leaks du CHU de Toulouse ou, paradoxalement, des papiers plus microcosmiques comme le portrait de la directrice de cabinet de la Métropole de Lyon, Arabelle Chambre-Foa. Petit à petit, la réputation se construit, se solidifie. Trois ans, enfin, pour aboutir aux 12 000 abonnés qui assureront l’équilibre.

De nouveaux leviers de promotion des contenus sont d’ailleurs apparus sur le site, comme la possibilité de partager à son entourage non abonné un article :

2018-05_Mediacites_offrir

Le bouton « offrir cet article », ajouté en début et en  fin de papier

Les lecteurs, actionnaires et partenaires

Les 400 000 € récoltés via Happy Capital se répartissent en deux catégories d’investisseurs :

  • ceux qui ont acquis des actions pour un montant compris entre 500 € et 5 000 €. Au nombre de 54, ils composent la Société des Amis de Mediacités, société à capital variable
  • et les acquéreurs d’actions pour un volume supérieur à 5 000 €, au nombre de 25.

La présence de nouveaux actionnaires suite à cette levée de fonds a pour conséquence de modifier la composition des deux comités sur lesquels repose Mediacités :

  • Le comité stratégique compte désormais parmi ses dix membres :
    • un représentant de la Société des Amis de Mediacités, les « petits actionnaires »,
    • tandis que les investisseurs à plus de 5 000 € rejoignent les actionnaires comme Mediapart, Indigo Publications, ou quelques business angels. Ce collège est désormais dépositaire de deux sièges,
    • Le dixième strapontin est attribué à Happy Capital. Avec un statut particulier d’observateur, sa présence marque son engagement dans le projet sur la durée autant qu’il garantit le suivi auprès des investisseurs passés par cette plateforme de crowdfunding.
  • le comité d’éthique et d’indépendance, garant des choix éditoriaux et composé de huit membres, se dote aussi de la présence d’un représentant de la Société des Amis, en plus du représentant des investisseurs à plus de 5 000 €.

2018-05_mediacites_anniv

Par ailleurs, Mediacités va continuer à organiser des rencontres avec les lecteurs dans les villes où il est implanté. Pour Lyon, le rendez-vous avec la rédaction est fixé au mardi 15 mai, pour fêter sa première bougie en métropole.

Depuis son lancement en mai 2017, « Mediacités Lyon, ce sont 28 journalistes – rédacteurs, photographes et dessinateurs » – sans compter les auteurs de tribunes, pour 128 parutions traitant de l’actu régionale ou métropolitaine en AURA. De l’information locale de qualité et indépendante, proche de ses lecteurs, tout ce que l’on peut promouvoir sur ce blog. What else ? Que ça continue encore longtemps comme ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.