Médiacités et Tribune de Lyon, un partenariat web-print inédit et raisonné.

Dans son numéro du 29 août 2018, l’hebdo Tribune de Lyon proposait en kiosque une enquête sur les sols pollués de Lyon et ses alentours, réalisée par l’équipe du site web d’investigation Médiacités. Un partenariat inédit et fait pour durer.

2018-09-MediacitesTribune_couv.PNG

Petite surprise dans le paysage médiatique lyonnais, en cette fin de mois d’août : Tribune de Lyon proposait à ses lecteurs un grand dossier sur les sols pollués de Lyon et son agglomération. Une enquête joliment illustrée par les clichés d’Olivier Chassignole et réalisée par… Médiacités, qui l’a publiée en ligne début juillet pour ses abonnés.

En effet, le site d’investigation multiville installé à Lyon depuis un peu plus d’un an a conclu début juillet un partenariat avec l’hebdo. Le deal ? Tribune de Lyon est autorisé à piocher dans les enquêtes de Médiacités. En échange ? « nous citer bien sûr, ce qu’ils ont fait avec le logo à la Une, dans le dossier, la signature et même l’édito de François Sapy, ainsi qu’un bloc-annonce du menu de Médiacités chaque semaine », précise Nicolas Barriquand, rédacteur en chef de la rédaction lyonnaise. Dans le cadre de la reprise de cette enquête, on ajoutera à cette liste la cartographie – réduite – des sols, ainsi que le dessin d’illustration de Jean-Paul Van der Elst, tous deux parus sur le site.

2018-09-MediacitesTribune_dossier_02.PNG

Du côté de Tribune de Lyon, on est aussi ravi de cette alliance : « Médiacités est un site d’investigation qui manquait à Lyon. À Tribune, on n’est pas vraiment sur le même créneau : ils font de l’enquête poussée, on fait plus d’actu », commente Antoine Comte. Déjà aux manettes du site Salade Lyonnaise, le rédacteur en chef nommé au printemps dernier justifie aussi ce choix par une volonté éditoriale d’équilibrer le contenu de son journal en proposant plus d’enquêtes sans pour autant remiser les infos pratiques qui marchent bien, comme les comparatifs de piscines municipales ou les sélections de terrasses. 2018-09-Mediacites-Tribune_agendaLa fréquence de ces reprise d’enquêtes made in Médiacités n’est pas vraiment planifiée, Antoine Comte envisageant de les proposer à ses lecteurs tous les deux ou trois mois. Mais avec ou sans Médiacités, Tribune de Lyon va dorénavant présenter un nouveau visage, où l’investigation sera plus présente. Une démarche qui se concrétise d’ailleurs dès le numéro 665 du 6 septembre 2018, avec une immersion dans les locaux de l’ISSEP, l’école créée récemment à Lyon par Marion Maréchal (ex-Le Pen), et qui avait refoulé quelques journalistes à son inauguration (dont Libération ou Rue89Lyon).

2018-09-Mediacites-Tribune_ISSEP

Un « échange de marchandise », donc, qui semble satisfaire les deux parties. Pourtant, Tribune de Lyon bénéficie gratuitement d’un contenu pour lequel la journaliste pigiste Élise Moreau a été rémunérée (et Médiacités fait partie des médias qui payent correctement les enquêtes). Une rétribution est-elle envisageable, à terme, de la part de Tribune de Lyon ? « Il est trop tôt pour le dire, mais on a envie de travailler avec eux sur le long terme. […] On fera un point après ce premier essai et après quelques numéros » tempère Antoine Comte, qui n’exclut pas de réajuster ce partenariat. Premier verdict à la fin septembre lorsque les chiffres de vente de ce numéro seront connus pour faire un bilan. Tout comme devrait le faire Médiacités de son côté, a priori en mesurant les abonnements souscrits avec le code promo et le nombre de visites du site.

2018-09-MediacitesTribune_dossier_dessin.PNG

Qu’en pense la concurrence, à savoir le mensuel Lyon Capitale qui a fait de l’investigation sa marque de fabrique ? « Un peu d’émulation, c’est toujours une bonne nouvelle », réagit son rédacteur en chef Raphaël Ruffier-Foussoul, qui ajoute sous forme de clin d’œil : « ça va nous obliger à être meilleurs ».
Une concurrence positive, donc, au sein de cet écosystème de la presse écrite lyonnaise dont les frontières entre le web et le print s’effacent de plus en plus.

Publicités

2 réflexions sur “Médiacités et Tribune de Lyon, un partenariat web-print inédit et raisonné.

  1. C’est vrai que c’est un axe journalistique qui manquait (un peu) chez Tribune. D’autre part ça permet d’ouvrir les sujets Médiacités à des lecteurs qui ne sont pas forcément web.
    J’espère que cela un rapport gagnant/gagnant des deux côtés. De la visibilité pour les uns et du contenu qualitatif pour les autres.
    Merci pour l’info Tonio.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.