Yann Cucherat et les 40 délibs

Alors que la campagne électorale augmente la cadence, l’équipe de Prendre un temps d’avance, le mouvement du candidat à la métropole Gérard Collomb, a choisi fin décembre 2019 son poulain pour conquérir la ville de Lyon : ce sera Yann Cucherat, membre de l’équipe municipale depuis 2014.
Mais l’actuel adjoint au maire de Lyon chargé des Sports, des Grands Événements et du Tourisme souffre du même mal que tous les autres candidats hormis Collomb : un déficit de notoriété. L’ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 27 janvier lui permettra-t-il de se mettre opportunément en valeur ? On peut l’envisager, au regard du nombre de délibérations qu’il va porter au vote de l’assemblée.

Un ordre du jour chargé, d’ailleurs ! 192 délibérations sont inscrites, dont… 39 portées par Yann Cucherat. Par curiosité, on a regardé dans le rétroviseur de 2019 pour s’intéresser à l’activité municipale de l’ancien gymnaste.

Si l’on se réfère au tableau récapitulatif de sa charge en 2019, on constate une subite augmentation pour notre adjoint, à l’occasion de l’un des derniers conseils municipaux avant les élections de mars 2020. Alors qu’il a rapporté en moyenne 12 % des délibérations des conseils auxquels il a assisté, le conseil de ce lundi lui octroie 20 % du programme. « Il s’agit surtout de délibérations de subventions pour des clubs et des acteurs en charge d’événements qui passent avant la fin du mandat pour les sécuriser. Toutes les délégations font la même chose », précise l’entourage d’un conseiller municipal. Cette subite augmentation de charge serait conjoncturelle, donc.

Un point intéressant, toutefois, est à relever : « il a les délibérations événements (fête des lumières notamment) et sport avec, dans ce domaine, une délibération par subvention », décode un autre habitué des lieux. Ce qui implique que ses délibérations sont présentées une par une, et non par lot comme cela peut arriver pour d’autres thématiques. En conséquence, il sera intéressant de scruter le nombre de prises de parole de Yann Cucherat pour cette séance, dont la soudaine importance à l’ordre du jour représente autant de possibilités de reprises dans la presse locale qui assiste à la séance.

S’il faut donc relativiser ce volume important de délibérations pour Yann Cucherat, liées à ce contexte de fin de mandat, le hasard fait quand même bien les choses : cette visibilité sera la bienvenue dans ce contexte électoral qui implique aussi d’occuper le terrain médiatique, de quelques manière que ce soit.

Attention, ceci dit, à l’effet boomerang : en juillet 2017, Yann Cucherat avait porté le discours des élus lors de la nomination de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur lors d’un conseil municipal extraordinaire, et le bilan oratoire était alors plus que perfectible…

Rendez-vous ce lundi 27 septembre à l’hôtel de ville de Lyon pour constater les progrès.

2 réflexions sur “Yann Cucherat et les 40 délibs

  1. Pingback: Médias lyonnais : L’Arrière-Cour emménage | toniolibero

  2. Pingback: Conseil municipal de Lyon : comment pousser Yann Cucherat hors du nid

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.