PQR : le groupe EBRA va lancer l’application AsApp pour toucher les lecteurs urbains des métropoles

Au printemps, les lyonnais vont découvrir un nouveau titre sur leur smartphone. Le groupe EBRA, qui détient de nombreux titres dont Le Progrès, va lancer en test à Strasbourg et Lyon AsApp, une application d’information quotidienne dont l’objectif est de séduire les lecteurs urbains des métropoles, peu consommateurs de PQR.

Uniquement disponible au format application, et envisagée au tarif de 5€ mensuels, AsApp ne traitera pas d’actu “chaude” (dont la primeur sera laissée au Progrès) et sera “orientée vers la prescription” (?), d’après la direction. Les thèmes tourneront autour du lifestyle, comme les loisirs ou la culture. AsApp sera lancé en test à Strasbourg et Lyon en avril, avant un déploiement national prévu en septembre dans les métropoles où les titres du groupe sont présent.

Le rédacteur en chef du Progrès Xavier Antoyé supervisera lui-même la version lyonnaise, dont l’équipe sera autonome du journal local : en effet, la rédaction dépendra de l’Agence Générale d’Informations Régionales (AGIR), l’agence de presse du groupe EBRA. Même si, d’après certains registres, il semble que la marque AsApp Lyon soit déposée… par le groupe Progrès.

Antoyé envisage AsApp comme “un nouveau média et un laboratoire”, qui traitera ses sujets à  travers des infographies, de la photo et de la vidéo, ainsi que des “face caméra” des journalistes qui seront identifiés et joignables par mail, afin de favoriser les interactions avec les lecteurs.

Les détails restent encore flous sur le format et les thèmes qu’AsApp traitera, tout comme on peut se demander si cela ne signe pas un aveu d’échec sur le bilan du plan Digital First, lancé en 2017. Ce plan d’orientation vers le numérique des titres de presse PQR du groupe peine à porter ses fruits, entre abonnements digitaux certes en croissance mais insuffisants par rapport aux ventes papier, fortes baisses d’achats publicitaires et l’absence d’événementiels en raison de la crise sanitaire.

AsApp est financé en partie par le Digital News Innovation Fund de Google, auquel avait candidaté le groupe Ebra. Initialement intitulé Local Pulse, le projet était présenté comme ceci :

Ce changement d’épaule – créer un nouveau titre indépendant pour cibler un lectorat que le navire amiral n’arrive pas à capter, sous une nouvelle marque – semble une stratégie intéressante, quitte à faire concurrence à des rubriques comme “Temps libre” du Progrès. Réponses en avril.

*MAJ 07/02/2021 : ajout du projet Local Pulse et de la présentation au DNI.
*MAJ 08/02/2021 : ajout du dépôt de AsApp Lyon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.