Dans les coulisses du morning de Radio Scoop

Visiter les locaux de Radio Scoop ? Check 😉 Une aventure quasi-radiophonique, co-écrite avec mon camarade Pierre Lemasson AKA Sirchamallow, qui aura nécessité de rudoyer mon biorythme en me levant aux aurores.

Radio Scoop fait partie du réseau des radios indépendantes, comme Lyon 1ere. Elle diffuse dans le Rhône, la Loire, la Haute-Loire, le Puy de Dôme, l’Allier, l’Ardèche, la Saône, la Loire, l’Ain et le Nord Isère.

Si les locaux sont désormais à St-Cyr-au-Mont-d’Or (oklm), l’émetteur FM n’a pas bougé :  c’est celui du Mont-Cindre bien connu des lyonnais.e.s. : c’est lui qui arrose la région de Radio Scoop, mais aussi de Nostalgie Lyon et NRJ Lyon.

L’audience

En terme d’audimat, le soldat RadioScoop va bien (merci pour lui). Fort de ses fidèles 319 600 auditeurs quotidiens cumulés (d’après le rapport Médialocales 2018 de Mediamétrie), Radio Scoop revendique sa place de première radio locale et régionale en Auvergne – Rhône-Alpes, ainsi que sa présence dans le Top 10 des radios régionales de France. Concernant l’agglomération lyonnaise, la radio se positionne dans le “Top 5 des radios les plus écoutées des Rhodaniens”.

L’auditeur cible ? Plutôt féminin, la trentaine, employée, avec des enfants et qui va travailler le matin.

Au programme sonore de la matinale : musique, horoscope (le fameux “Horoscoop”), flash d’infos locales et nationales, jeux et infos trafic (en partenariat avec OnlyMoov). Des informations concrètes, de l’actu brute en lien avec le quotidien des auditeurs. Prise d’antenne dès 5h30 du matin avec le premier flash, une alternance d’infos locales (par tranches de 4 mn 10) et nationales (d’une durée de 3 mn).  Et ce qui a fait le succès de Radio Scoop : une programmation musicale variée qui complète cette information de proximité.

La console d’Eric, aux manettes de la matinale. Il vaut mieux être bien réveillé.

“Le morning en radio, c’est l’équivalent du prime time en TV”, en termes d’audience.

La matinale 6h-9H d’Eric est l’une des deux plages d’antenne phares, avec la tranche 16h-19h de Sébastien. Deux mini-studios jouxtent ce studio principal pour les animateurs des matinales de Clermont-Ferrand et Bourg-en-Bresse. Seule l’antenne de Saint-Étienne dispose d’un studio en terre stéphanoise.

En dehors de ces créneaux, le programme est commun à chaque antenne : la playlist (musicale et animation) diffusée est enregistrée 3 jours à l’avance.

Dans un bureau à l’écart des studios de la matinale, quatre journalistes s’activent pour couvrir la zone locale ainsi que celles de Clermont et Bourg. Trois studios d’enregistrement complètent l’espace : “ces petits studios de la rédaction servent pour toutes les villes : interviews, présentation de flashes en direct pour le journaliste de Saint-Étienne, qui est en direct avec l’animateur « à distance », enregistrement des reportages…”, précise Philippe Lapierre, l’un des deux journaliste en charge de l’actu en direct. Avant la matinale, les journalistes de l’antenne prennent connaissance du fil directeur des infos à présenter le matin-même.

50 à 60 personnes composent l’effectif total de Radio Scoop. Dont un Community Manager à plein temps, même si tous les journalistes ont la possibilité de diffuser leur contenu sur les différents comptes sociaux de Radio Scoop. Quasi intégralement interne, la rédaction se compose notamment de deux journalistes de terrain à Lyon et d’un journaliste sportif, auxquels on peut ajouter une journaliste et un pigiste sportif pour la zone de Bourg-en-Bresse, un à Saint-Étienne et deux à Clermont-Ferrand.

Les journalistes sont autant en direct que derrière les claviers, et doivent donc écrire une info formatée pour le site internet, et une seconde version qui sera débitée au micro. Pour les flashes info, des phrases courtes et des reportages sonores faits maison enregistrés la veille par les deux journalistes de terrain et le journaliste sportif, ainsi que la reprise d’infos de la presse locale des zones couvertes ou des dépêches AFP.

On a croisé la dame blanche de Radio Scoop.

Quid de la RNT ?

Pour ce qui est de la RNT (Radio Numérique Terrestre), la prochaine norme de diffusion radiophonique, RadioScoop dispose déjà de plusieurs licences sur différentes villes et émet depuis 2018. Mais les équipes techniques précisent qu’il faudra du temps avant que le parc de récepteurs radios (autoradios, etc.) soit entièrement remplacé. A moins que le DAB+ arrive massivement sur les smartphones ?

Le numérique

Parmi les nouveaux axes de stratégie prioritaires de la radio : le site internet et les webradios. A ce jour le groupe en a lancé 16 sur différents styles (2010, 2000, 90’s, 80’s, Playlist, Kids, Power Dance, Run, 100% Français, Pop Rock, Girl Power, Jazzy, Latino, Rap, Love, Ciné). Vous pouvez d’ailleurs les écouter depuis le site internet ou l’application mobile.

Les différentes radios thématiques, accessibles via l’appli mobile.

L’application mobile Radio Scoop, et notamment les notifications push, ont permis une augmentation de la fréquentation du site. La version actuelle du site a été mise en ligne il y a 2-3 ans devrait subir un lifting au printemps 2019.

Le gros fail de notre mission, la bonne humeur des émissions

Nous avions un défi, lors de notre visite : un selfie avec la nouvelle mascotte Scoopy. Fail : il était en mission à Eurexpo pour la Foire de Lyon (la radio est partenaire de l’événement). Mais nous ne baissons pas les bras !

Un point qui nous a particulièrement marqué est l’ambiance entre les membres de l’équipe : un calme olympien, des vannes, et de la bonne humeur. High-five au standardiste de la radio qui fait un travail de titan (filtrage des appels, etc.) !

le high five, version fauteuil.

Big up

Un grand merci à Philippe Lapierre pour l’invitation et la visite, ainsi que l’ensemble des matinaliers pour avoir pris le temps, dans leur marathon, de répondre à notre curiosité !

Philippe Lapierre : débit rapide et maitrisé pour lancer les infos plusieurs fois par jour au micro, pied gauche redoutable, bonne vision du jeu et condition physique satisfaisante. Si vous n’avez toujours pas perdu vos kilos superflus de Noël, on vous déconseille de jouer contre lui au foot.

Publicités

2 réflexions sur “Dans les coulisses du morning de Radio Scoop

  1. Pingback: 🎙 Dans les coulisses du morning de RadioScoop, matinale du 29 mars 2019 – sirchamallow | blog

  2. Rhooo merci pour ce compte-rendu !
    Je vais avouer, je ne suis pas du tout auditeur de cette radio pourtant locale mais comme TLM, elle fait partie de notre ADN médiatique à Lyon et c’est bien qu’elle soit toujours indépendante et vigoureuse !
    Tu as réalisé un des trucs que j’aurais bien aimé faire, je suis un « radiophile » et malgré toutes les sollicitations numériques, je continue à consommer la radio plusieurs heures par jour (même si cela passe souvent par du podcast d’émissions radio désormais).
    Bravo les gars pour ce reportage !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.